Thomas Mann

Thomas Mann 

thomas-mann.jpg

Thomas Mann est né le 6 juin 1875 à Lübeck,  dans une riche famille de marchands de grains. Ses études ne sont pas très brillantes et dès 1892, il écrit des textes et des articles pour le magazine Der Frülingssturm ( la Tempête du printemps ) qu'il co-édite. En 1894, il déménage à Munich et travaille pour une compagnie d'Assurances.

Il abandonne ce travail en1895 pour achever ses études et devenir écrivain libre. Il fera paraître plusieurs de ses premiers récits dans des revues, dont une Das zwanzigste Jahrhundert dirigée par son frère. Il se familiarise avec les pensées de philosophes, découvre les idées de Freud, puis étudie les œuvres de Goethe et de d'autres écrivains, ainsi que la musique de Wagner. Tous seront pour lui des modèles et il leur consacrera plus tard de nombreux articles ou essais.

Il voyage en Italie de de 1895 à 1896, avec son frère.

En mai 1897, un éditeur lui commande une œuvre en prose ; Mann commence alors la rédaction de son premier roman, largement inspiré de son histoire familiale, sur la grandeur et le déclin d'une famille allemande , les Buddenbrooks qui paraîtra en 1901. En 1903, il publie Tonio  Kröger qui raconte l'amour d'un jeune homme pour ses deux camarades de classe, mais c'est en parti une autobiographie.

 

tonio-kroger-1.jpgles-buddenbrooks-2.gif 

 

Le 11 février 1905, il épouse Katia Pringsheim. Et en 1912, il publie der Tod in Venedig(La mort à Venise) qu'il désigne comme une tragédie, c'est une réflexion sur la mort, l'amour, l'art et la culture ,dans lequel il exprime ses propres tristesses ( sa femme est malade et sa sœur s'est suicidée)   ; où il vivra ,sur l'île du Lido, en 1911. Enfin, c'est sur cette plage du Lido que Mann découvre son homosexualité devant la beauté d'un jeune noble polonais de 14 ans.

 der-tod-in-venedig.jpg

Il perçoit la menace de guerre dans la crise franco-allemande de 1911.

Un séjour dans un sanatorium à Davos et la catastrophe de la Grande guerre dans laquelle il est impliqué ( il prend parti pour l’Allemagne impériale) lui fournissent le sujet de son roman le plus célèbre, Der Zauberberg  (la Montagne magique), en 1924.

der-zauberberg.jpeg

Il va acquérir une renommée internationale. En 1929, l'Académie suédoise lui attribue le prix Nobel de littérature pour Les Buddenbrook . Et l'année suivante il publie la nouvelle Mario und der Zauberer (Mario et le magicien) qui évoque le danger de nouveaux courants politiques.

mario-und-der-zauberer.jpg

Dès 1933, il émigre en Suisse afin de se tenir éloigné du changement politique que connaît son pays. Après en moment, il décide de ne pas retourner en Allemagne et en 1936 il est déchu de sa nationalité. 

A partir de 19328, il déménage aux Etats-Unis. C'est là qu'il écrit le Doktor Faustus, paru en 1947. Durant ces années d'exil, il fera connaissance avec plusieurs autres exilés allemands.

doktor-faustus123.jpg

Après la guerre, il retournera régulièrement dans son pays natal, notamment pour recevoir en 1949 pour recevoir le Goethe-Preis, à l'occasion des 200 ans du célèbre poète. A cette occasion, il visita les villes de Francfort-sur-le-Main (près de Darmstadt) et de Weiber. En 1952, il retourne s'installer en Suisse bien que le peuple Allemand le cite comme possible président. En 1954, il est fait citoyen d'honneur de sa ville natale, mais décède un an plus tard à Zurich.

Ce n'est que dans ses Notes quotidiennes du soir à n'ouvrir que vingt ans après ma mort, publiées dès 1955, qu'il confit ses attirances homosexuelles.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×