L'Allemagne musicale en 1900

Richard Wagner

 

 

Wilhelm Richard Wagner (22 mai 1813 à Leipzig et est mort le 13 février 1883 à Venise) est un compositeur allemand  de la période romantique, auteur de quinze opéras notamment : Tristan et Iseult.

Sa vie bohème et fantasque lui fait endosser de multiples habits : révolutionnaire, confident intime  du roi Louis 2 de Baviere et critique de musique. Aussi doué pour nouer des amitiés dans les cercles artistiques et intellectuels que pour les transformer en inimitiés, sachant créer le scandale comme l'enthousiasme, il suscite des avis partagés et souvent enflammés de la part de ses contemporains. Ses conceptions artistiques avant-gardistes ont eu une influence déterminante dans l'évolution de la musique dès le milieu de sa vie. 

Wagner jeune

Wagner chapo

 

Richard Strauss

(1864-1949)

 

  Compositeur et chef d'orchestre, il s'est attaqué à pratiquement tous les genres : musique pour orchestre, instrument soliste ou bien opéras, poèmes symphoniques, lieds, chansons, ballets. Sa célébrité est en grande partie due aux trois opéras Salomé (1905), Elektra (1909) et le Chevalier à la Rose (1911).

 

  Richard Strauss est formé à l'école brahmsienne en tant qu'enfant prodige.

  Il se marie en 1894 avec Pauline de Ahna, ce qui influencera par la suite ses compositions vocales. Quelques temps plus tard, la rencontre avec Hugo von Hofmannstal, un écrivain autrichien, marque un nouveau tournant, décisif cette fois, dans sa carrière. Après la mort de celui qui fut son meilleur collaborateur, il travaille avec Stefan Zweig, un écrivain juif. Il est nommé  président de la Chambre de Musique de Reich. Or, quelques jours avant le spectacle, tous deux s'aperçoivent que le nom de Zweig ne figure pas sur l'affiche, du fait de sa religion. Strauss proteste et est contraint de démissionner.

  Avec Capriccio, en 1941, Richard Strauss couronne son œuvre lyrique par un opéra de très haute qualité tant musicale que dramaturgique.

 

  La vie créatrice de Richard Strauss s'achève par un cycle de lieder avec orchestre aux couleurs automnales, les Quatre derniers Lied (1948), sur trois poèmes de Hermann Hesse et un poème de Eichendorff. Le compositeur s'éteint finalement en 1949.

Richard strauss

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site