Max Ophüls

 

 Maximilian Oppenheimer allias Max Ophüls

ophuls.jpg

Maximilian Oppenheimer est né en 1902, en Allemagne, et mort en 1957, âgé de 55 ans, sous le nom de Max Ophüls. C'est un cinéaste français d'origine allemande.

Son père étant un fabriquant de vêtements, il a donc choisi de prendre un pseudonyme, conseillé par un de ses professeurs en arts dramatiques, pour éviter la honte s'il échoue dans le domaine du cinéma. Il sera aussi cité sous le pseudonyme de « Max Ophuls » lors de sa carrière en France et aux États-Unis, ou « Max Opuls » dans les crédits de « Lettre d'une inconnue ».

En 1919, il devint acteur stagiaire puis commença à entreprendre des productions théâtrales en 1924. Deux ans plus tard, il devient le directeur de création de Burgtheater à Vienne. Là bas il rencontre Hilde Wall, une actrice, qu'il décide d'épouser. Il aura un fils en 1927, qu'il nommera Marcel. Plus tard, celui-ci deviendra réalisateur.

Il a monté plus de deux cents pièce de théâtre et décidé de se tourner vers le cinéma, en 1929, il devient chef-dialoguiste. Il est sous la direction de Anatole Litrak à l'UFA (Universum Film AG). C'est l'une des sociétés cinématographiques les plus populaire et importantes en Allemagne dont le siège se trouve à Berlin. L'UFA a été créé en 1917 dans un but de propagande militaire et politique puis elle devint un organisme de l'État durant la seconde guerre mondiale.

Il dirige son premier film en 1931, « Dann schon lieber Lebertran** ». Il dirige aussi d'autres chef d'œuvre tel que « Liebelei* » (1932)...

Durant les années 1930, Ophüls anticipa le danger de la montée du Nazisme, et du fait qu'il était juif, s'enfuit en France en 1933, après l'incendie du Reichstag, à Berlin. Il devint ainsi citoyen Français en 1938 et continua à réaliser des films comme « Une histoire d'amour », version française de « Liebelei », mais après la défaite de 1940, il se sauve de la France envahie en 1941 jusqu'aux États-Unis, en passant par la Suisse et l'Italie. En quête de gloire à Hollywood, il ne peut malheureusement pas y travailler, jusqu'à ce que Preston Sturges, un grand admirateur, l'aide à réaliser un grand nombre de films remarquables comme « Caught » (1949) et « The Reckless Moment » (1949), mais surtout son chef d'œuvre Américain,

« Letter from an unknown woman*** » (1948).

En 1950, il revint en Europe, plus précisément en France, et y réalisa plusieurs grands films comme « La ronde » (1950), « Le plaisir » (1952), ou encore « Madame de... » (1953).

Après « Lola Montès**** » (de 1955), dernier de ses vingt-huit films, il mourut à Hambourg d'une cardiopathie rhumatismale et fut incinéré au cimetière du Père Lachaise, a Paris.

Il utilisait toujours un matériel impressionnant comme des grues et des chariots servant à réaliser des travellings et des mouvements sans heurt de la camera, ayant beaucoup influencé d'autres grands réalisateurs plus contemporains comme Jacques Demy ou Stanley Kubrick.

 

Liebelei*

affiche-liebelei.jpg


Affiche du film Liebelei (1933)

Ce film, réalisé par Max Ophüls, conte une histoire d'amour entre un lieutenant et une violoniste d'opéra. C'est l'un des plus grand succès du réalisateur allemand Ophüls. Cette œuvre a été tournée en Allemagne, en 1932, à Berlin.

Ce film connut un grand succès et Ophüls reprit le même synopsis pour une version française : « Une histoire d'amour ».

 

Dann schon lieber Lebertran**

 

C'est l'histoire d'un petit garçon qui s'interroge sur la raison pour laquelle les parents donnent des ordres aux enfants et que ceux-ci doivent automatiquement leur obéir. Il fait alors une prière pour que les rôles s'inversent …

Le scénario fut écrit par Emmerich Pressburger. Ophüls a pu choisir son film parmi tout les scénarios disponible à l'UFA. C'est le premier film qu'il réalisa. Il fut tourné en 1931.

 

letter-from-an-unknown-woman-4.jpg

 

 

Letter from an unknown woman*** 

Un vieux pianiste reçoit une lettre d'une inconnue. Celle-ci lui parle de son amour pour lui, toute la romance qu'elle a pu ressentir et de son enfant mort du typhus. Elle lui apprend qu'elle s'est marié avec un diplomate et qu'elle va bientôt mourir. L'amant comprend alors pourquoi un diplomate viennois l'a provoqué en duel … 

 

Ce film, dont le scénario a été écris par HowardKoch etStefanZweig, fut réalisé par Ophüls en 1948. 

 

lola-montes.jpg

  Lola Montès****

 Ce film raconte l'histoire de Lola Montès, une courtisane et danseuse très connue à son époque, début du 19ème siècle. Elle fut anoblie par le roi de Bavière, mais celle-ci se retrouvera dans un cirque tel un objet et se verra contrainte de devenir une bête de foire …

 

C'est le dernier film que réalisa Ophüls en 1955. Il lui posa d'ailleurs beaucoup de problèmes, et il dut en faire une deuxième version, coupée et raccourcis peu avant sa mort.

 

En 2008 on verra la première version, une fois restaurée, d'Ophüls.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×